2011

La Conférence Berryer est organisée depuis des décennies par la Conférence des Avocats du barreau de Paris.

Le jeudi 6 octobre 2011 à 20h30, salle du Sénéchal à Toulouse, s’est tenue la première conférence Berryer décentralisée.

Les Secrétaires parisiens auxquels se sont mêlés pour l’occasion leurs homologues toulousains, sous la présidence de notre confrère Eric Dupond-Moretti, invité d’honneur, et en présence des bâtonniers parisien et toulousain ont animé cet événement qui a été très largement victime de son succès. Vous avez été, en effet, très nombreux à assister à cette conférence et nous regrettons de ne pas avoir pu vous accueillir plus nombreux. Cette Berryer s’est déroulée dans des conditions très proches de ce qui se pratique à Paris traditionnellement.

Après un portrait doux-amer de l’invité par Me Jean-Damien Cazanave et Me Marion Barreault-Clergue et la réponse qui convient, deux jeunes avocats toulousains ont traité avec courage les sujets proposés et ce, au beau milieu de la foule. Il s’agit de :

« Les mémés aiment-elles la castagne ? » par Me Emmanuelle Franck
« Faut-il porter la robe d’un autre ? » par Me Thomas Herin-Amabile

A l’issue de chaque discours, les douze Secrétaires ont critiqué tour à tour les candidats avec plus ou moins de férocité et d’humour, ce qui a pu parfois déconcerter les non-initiés, mais ravir celles et ceux d’entre vous qui connaissent le principe des conférences Berryer.

Autodérision, excès, humour et liberté, telles sont les caractéristiques de la Conférence Berryer.

Pour clore la soirée, la contre-critique a été assurée par M. Pascal SAINT GENIEST, Bâtonnier de Toulouse et M. Jean CASTELAIN, Bâtonnier de Paris dont le rôle a été de clouer au pilori chacun des Secrétaires.

L’invité d’honneur, Eric Dupond-Moretti, a pu intervenir très librement tout au long de la conférence, se prêtant au jeu avec un plaisir non dissimulé et notamment suite au discours de présentation qui n’a pas manqué de l’étonner et de le séduire.