La rentrée solennelle 2016

Discours du Bâtonnier Anne Fauré

 

« L'an dernier, en ce même lieu, j'évoquais l'indispensable nécessité de respecter et de préserver les valeurs de notre serment garantissant la liberté.

Aujourd'hui, l'espace local, régional, national, européen et mondial nous engage à nous déployer partout où est en jeu la défense de l'Homme.

En ces temps de traumatisme et face au nouveau monde, la priorité est de remettre l'humain à la première place, car "il n'y a au fond de réel que l'humanité" comme le disait Auguste Comte.

Lire l'intégralité du discours

Sophie Dermarkar « Ah que je suis las et que tant de puissance me pèse ! Autant que ce corps lourd que je ne puis plus traîner. Serait-ce cela vieillir, comme ils disent, ou le poids du remord qui écrase mes volontés ?
J’ai fait voiler les miroirs et calfeutrer les persiennes pour enfermer ce temps qui ne songe qu’à fuir… alors, à présent, c’est ma personne qui m’abandonne, me livrant tout entier aux sournoises manigances du vieillissement...Lire l'intégralité du discours
Anne-Sophie Barrère-Ortega « Comment trouvez-vous ma robe ?

Ce n’est pas très perceptible de loin mais elle est surannée, un peu usée, un peu trop grande.

Cette robe appartenait à ma mère. Elle me l’a transmise lorsqu’elle a cessé son activité en 2010.

Afin d’être digne, à la hauteur de cette rentrée solennelle 2016, j’avais l’intention d’acquérir une robe flambant neuve, 100 % coton, à 425 euros chez Ponsard et Dumas...Lire l'intégralité du discours