Bulletin du mois de mars 2015

Le mot du bâtonnier

Lorsqu’on postule à la fonction de Bâtonnier, on fourmille d’idées et de projets.

Une fois en poste on se heurte parfois à des réalités concrètes dirimantes pour la mise en œuvre d’un ou plusieurs projets.

Tel est malheureusement le cas du projet de crèche dans les anciens locaux de l’école des avocats au premier étage. Depuis le 20 janvier la Commission « Restructuration et aménagement des locaux » a travaillé d’arrache-pied sur ce projet de crèche.

Je voudrais d’ailleurs ici saluer le travail de tous ceux qui y participent et particulièrement celui de Maître Patricia Cortès. Après avoir fait visiter les locaux à plusieurs professionnels, écrit et téléphoné à tout va, ce projet ne peut qu’être abandonné.

En effet, pour obtenir l’agrément de la PMI, il nous a été indiqué aussi bien par les différents prestataires créateurs de crèches, que surtout par le médecin-chef de ladite PMI, que les « bambins » devaient bénéficier d’une sortie et donc d’un espace extérieur fermé avec un sol au surplus recouvert d’un revêtement souple pour éviter qu’ils ne se blessent.

Malheureusement, la cour de la maison de l’avocat est une partie commune qui ne peut être privatisée et/ou clôturée ; au surplus, la croix du Languedoc qui y figure au milieu est classée et ne peut donc être recouverte.

Dès lors, et sans même mentionner le fait que l’ascenseur n’est pas aux normes (ce qui pouvait être pallié), nous nous heurtons à un obstacle dirimant pour la création de la crèche à la maison de l’avocat. La commission ne renonce toutefois pas à l’idée de trouver des locaux proches du Palais qui pourraient être agréés, mais cela est très hypothétique aussi bien en terme de réussite qu’en terme financier.

La Commission continue donc son travail à cet égard ainsi, du coup, quant à l’affectation et l’usage qui pourraient être donnés aux locaux du premier étage.

Voici donc un projet qui s’envole mais qu’un autre projet peut remplacer. Un Bâtonnier doit savoir s’adapter…

Anne Fauré
Bâtonnier de l’Ordre

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire