Bulletin du mois de novembre 2015

Le mot du bâtonnier

INDICIBLE

Ce qui ne peut être exprimé ne peut être écrit…
Elle est là.
Elle rode.
Elle frappe.
Elle aiguise le malheur.
Elle suspend notre mémoire et nos souvenirs.
Elle immobilise notre souffle et fige le silence.
Elle serpente les terrasses de la Belle Equipe et du Carillon.
Elle s’impose au Stade de France.
Elle rugit au Comptoir Voltaire.
Elle jaillit au café Bonne Bière, et au Casa Nostra.
Elle tourmente les trottoirs du Petit Cambodge.
Elle s’acharne sur la scène du Bataclan.

Anne Fauré
Bâtonnier de l’Ordre

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire