Déontologie

Une éthique professionnelle stricte, la déontologie.
Les avocats qui s’en écartent peuvent être sanctionnés.

 

"Je jure comme Avocat d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité".

 

Ce serment que prête tout avocat avant d’exercer sa profession constitue le fondement de sa déontologie. Nul ne peut être avocat s’il n’a prononcé ce serment l’engageant pour toute sa vie professionnelle.

Devenir avocat, ce n’est pas seulement être un juriste de haut niveau, c’est aussi accepter et se plier à des règles déontologiques sévères, astreignantes et incontournables. La Déontologie caractérise l’esprit de service et de liberté qui anime le Barreau. Elle est une garantie fondamentale. Parce qu’il n’y a pas de démocratie sans justice, pas de justice sans défense et pas de défense sans avocat, l’avocat est une pièce maîtresse de l’Etat de droit dans lequel nous vivons.

C’est à la fois l’honneur et la fierté de la profession d’avocat d’avoir su établir et maintenir des règles où la courtoisie, la confiance, l’estime, la probité sont des devoirs sacrés.
L’ensemble de ces règles, étudié dans le cadre du CRFPA, est codifié par le Règlement Intérieur de chaque Barreau.

Vous pouvez consulter le règlement intérieur ici.

La loi dispose que chaque Barreau doit avoir un Règlement Intérieur régissant l’organisation , le fonctionnement interne de l’Ordre, et les règles de conduite de ses membres.
Voté par le Conseil de l’Ordre, dans le cadre général fixé par la loi, et fréquemment remis à jour, le Règlement Intérieur du Barreau est le code de déontologie auquel tout avocat est soumis sans exception.

Tous les aspects de la vie professionnelle des avocats y sont examinés (Elections ordinales, secret professionnel, confidentialité, assurances, maniement de fonds, honorariat, etc.).