PRISE D’ACTE DE RUPTURE AUX TORTS EXCLUSIFS DE L’EMPLOYEUR

Pas touche à mon journaliste (mars 2018)

Par Daniel MINGAUD
Avocat au Barreau de TOULOUSE, spécialiste en Droit du travail

Réputation de râleurs oblige, les Français semblent (aussi) insatisfaits de… leur vie professionnelle.

Deux études parues coup sur coup en mars 2018 en attestent clairement.

  • En dépit de l’émergence de la présence de « chief hapiness officer » (CHO) dans certains groupes, une étude de la Dares (« Travail et bien-être au travail », de Thomas Coutrot) fait ressortir que seul un tiers des actifs seraient satisfaits de leur travail.
  • L'Ugict-CGT vient quant à elle de publier son baromètre sur la situation et les aspirations des cadres. Et le divorce entre les cadres et leur direction semble consommé : 54% des cadres estiment leur éthique professionnelle mise en cause par les décisions de leur entreprise, 62% considèrent qu'ils ne sont pas associés aux choix stratégiques.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire