PRET DE MAIN D’OEUVRE LICITE

Des start-up aidées… ou absorbées ? (mars 2018)

Par Daniel MINGAUD
Avocat au Barreau de TOULOUSE, spécialiste en Droit du travail

Si bien entendu le « coup d’Etat social » (expression chère à Monsieur MELENCHON) n’a pas eu lieu, les ordonnances Macron modifient en revanche significativement des pans entiers de notre code du travail, qui, ne nous y trompons pas, demeura toujours aussi dense et complexe !

Celles-ci vont en effet bien au-delà des 2 thématiques les plus médiatisées :

  • l’instauration du barème d’indemnités prud’homales (de licenciement sans cause réelle et sérieuse) dont nous pouvons déjà mesurer les effets au travers d’une diminution du contentieux,
  • la réforme de la négociation collective pour laquelle le scepticisme sur son efficience est de rigueur.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire