Je m'inscris

Faire une lettre (avec en entête les nom, prénom, adresse personnelle, numéro de portable et adresse mail) adressée à Monsieur le Bâtonnier demandant à prêter serment et listant les pièces jointes à la demande, soit :

•L’original du C.A.P.A.
•L’original du diplôme (de préférence Maîtrise, ou 3ème cycle, ou doctorat)
•Un extrait d’acte de naissance (délivré par la mairie du lieu de naissance)
•L’original du certificat de nationalité (à demander au tribunal d’instance de votre domicile, démarche à faire en amont auprès de cette administration car le délai de délivrance est long) à produire obligatoirement, ainsi qu’une photocopie de ce document. L'original vous sera restitué lors du dépôt du dossier contre émargement de la copie.
•Convention de réciprocité pour les personnes non ressortissantes de l'Union européenne
•Copie de la carte d'identité ou du passeport (recto/verso) ou du titre de séjour si vous n'êtes pas ressortissant d'un pays membre de l'Union européenne
•Un extrait n° 3 du casier judiciaire de moins de 3 mois (Nantes)
•2 photos d’identité en couleurs avec au verso le nom et le prénom
•Un chèque de 200 € à l'ordre de "Ordre des Avocats de Toulouse"
•1 enveloppe non timbrée (format 11 mm X 22 mm) libellée à votre adresse personnelle à laquelle vous sera adressée la notification de votre admission à la prestation de serment
•Attestation sur l'honneur n° 1
•Un curriculum vitae

Merci :
•soit d'envoyer votre dossier en LR + AR à l'Ordre des Avocats 13 rue des Fleurs 31000 Toulouse,
•soit de l'apporter au secrétariat de l'Ordre des avocats au rez-de-chaussée de la Maison de l'Avocat.
A déposer éventuellement en même temps que le dossier de prestation
1 – Si vous vous installez en collaboration ou en tant que salarié :

a - Faire une lettre adressée au bâtonnier demandant l’inscription, à compter du 1er janvier de l'année, au Tableau de l'Ordre des avocats de Toulouse (avec en entête le nom, le prénom, l’adresse personnelle, le numéro de portable de l'intéressé(e) et l’adresse mail).

b - Joindre obligatoirement :
•le contrat de collaboration (la rétrocession minimale pour un avocat collaborateur de 1ère année est de 2100 € et pour information celle de 2ème année de 2300 €) daté, signé des deux parties,
•ou le contrat de travail daté, signé des deux parties,
•et le formulaire de déclaration d’enregistrement des locaux, signé des deux parties,
•et l’attestation sur l'honneur n° 2.

2 – Si vous vous installez à titre individuel :
•Faire une lettre adressée à Monsieur le Bâtonnier demandant l’inscription, à compter du 1er janvier de l'année, au Tableau de l'Ordre des avocats de Toulouse (avec en entête le nom, le prénom, l’adresse personnelle et le numéro de portable de l'intéressé(e)).
•le formulaire de déclaration d’enregistrement des locaux,
•l’attestation sur l'honneur n° 2.

La formation administrative du Conseil de l'Ordre statuera sur ces demandes d'inscription. Il conviendra de transmettre votre demande 10 jours avant la séance, un rapporteur sera désigné et il pourra ainsi déposer son rapport en temps utile.
Faire une lettre adressée au bâtonnier sollicitant le transfert du dossier de prestation de serment :
•soit au barreau auprès duquel vous souhaitez vous inscrire, en mentionnant son adresse exacte,
•soit en indiquant l'adresse où vous souhaitez qu'il vous soit adressé.

Le transfert ou la restitution du dossier de prestation de serment ne pourra se faire qu'à réception du procès-verbal de votre prestation de serment établi par le greffe de la cour d'appel de Toulouse, pas avant la mi-janvier de chaque année.

Il est donc indispensable que chaque intéressé fasse une copie intégrale du dossier de prestation de serment avant l'envoi à l'Ordre.
•Lettre au Bâtonnier demandant l’inscription, avec pour pièce jointe le formulaire renseigné de vos identifiants CNBF et n° SIRET,
•un avis de situation au répertoire SIRENE,
•copie de la lettre de démission adressée au bâtonnier du barreau auprès duquel vous êtes inscrit,
•carte nationale d'identité ou passeport (recto/verso) ou titre de séjour si vous n'êtes pas ressortissant d'un pays membre de l'Union européenne,
•2 photographies d’identité,
•deux chèques de 200 et 15 euros à l’ordre de "Ordre des Avocats" (200 € de frais de dossier + 15 € de cotisations CARPA),
•un curriculum vitae,
•une attestation sur l’honneur n°1,
•une attestation sur l’honneur 2,
•contrat de collaboration ou contrat de collaboration salariée,
•le formulaire de déclaration d’enregistrement des locaux.

Votre dossier ainsi que l’exeat faisant mention de votre démission du barreau d’appartenance devront nous être communiqués avant que la formation administrative du Conseil de l’Ordre du barreau de Toulouse ne statue sur votre demande d’inscription auprès de ce dernier.
Article 98 du décret du 27 novembre 1991 : cet article énumère les professionnels qui peuvent, sur justifications de leur diplôme et de leur pratique professionnelle, de 8 ans ou 5 ans selon les cas, être dispensés du CAPA. Ils doivent également justifier de l’obtention de la maîtrise en droit (ou d’un diplôme équivalent, au sens de l’arrêté du 25 novembre 1998). Ce sont principalement : les notaires, les huissiers, les greffiers, les mandataires judiciaires, les conseils en propriété industrielle, les maîtres de conférences, les maîtres assistants, les juristes d’entreprise, les fonctionnaires catégorie A, les juristes syndicaux, les juristes salariés d’un avocat.

Nous vous invitons à télécharger le document qui vous permettra de recenser les pièces à fournir selon l’alinéa visé, et à faire parvenir, par courrier, votre demande à Monsieur le Bâtonnier de la Maison de l’Avocat 13, rue des Fleurs 31000 Toulouse.

Votre demande sera ensuite transmise à la formation administrative du Conseil de l’Ordre qui rendra sa décision sur votre demande, dans le délai prévu par l’article 102 du décret du 27 novembre 1991.
Avocats d'un Etat membre de l'Union européenne

L'article 99 du décret du 27 novembre 1991 qui a transposé en droit français la directive 89/48/CEE sur la reconnaissance mutuelle des diplômes, abrogée par la directive 2005/36/CE sur la reconnaissance des qualifications professionnelles, permet aux ressortissants d'un État membre de la Communauté, non titulaires du CAPA, qui ont suivi avec succès un cycle d'études post-secondaires et qui, le cas échéant, ont accompli la formation professionnelle requise en plus de ce cycle d'études post-secondaires, de devenir avocats en France après avoir passé une épreuve d'aptitude en droit français différente du CAPA.


Avocats inscrits à un barreau en dehors de l'Union européenne

Les dispositions de l’article 11 dernier alinéa de la loi n° 71-1130 du 31 décembre 1971 et de l’article 100 du décret n° 91-1197 du 27 novembre 1991 permettent à une personne non titulaire du CAPA français et membre d’un barreau dans un État n’appartenant pas à l’Union européenne d’être inscrite à un barreau français après avoir réussi un examen de contrôle des connaissances en droit français.


Exercice professionnel sous le titre d'origine

Directive 98/5/CE : La France a également transposé la Directive 98/5/CE qui permet à un ressortissant communautaire qualifié dans son pays de pratiquer en France sous son titre d'origine et de représenter leurs clients devant les tribunaux. Après trois ans d’exercice effectif et régulier en France, ils peuvent demander le titre d’avocat inscrit à un barreau français.